Délégationdu Pas-de-Calais

Territoire Benoît-Joseph-Labre

« Ma vision des choses a changé »

C’est à la demande de Marie-Andrée, enseignante, et de Malika, documentaliste, que l’équipe du Secours Catholique de Béthune s’est rendue au lycée Marguerite-Yourcenar pour témoigner sur la réalité des migrants présents sur notre territoire. Après trois séances tenues le 2 mai 2017, qui ont rassemblé pas moins de trois cents élèves, une autre séance de témoignages a pu avoir lieu le lundi 29 mai, avec la participation de plus de quatre-vingts élèves.

Témoignage

publié en septembre 2017

Les explications données le 2 mai sur la vie des exilés, leurs expériences, et l’historique de la vie des migrants à Calais à travers un diaporama riche en images, mais surtout les témoignages de Kamal, de Hafiz, d’Ahmad et Omer, présents dans le Béthunois, ont eu un tel succès que les deux enseignantes ont souhaité organiser une quatrième séance de témoignages.

Malgré la difficulté de rassembler les exilés en ce début du mois de ramadan, le rendez-vous était pris pour la matinée de ce lundi 29 mai, avec le témoignage émouvant de Kamal, Soudanais de 35 ans, qui a traversé tout le Soudan pour arriver en Libye où il a travaillé avec sa famille durant trois longues années afin de rassembler la somme nécessaire à la traversée de la Méditerranée. Un témoignage poignant, avec des mots simples, mais qui ont réussi à toucher l’ensemble des élèves et des enseignants présents.

À la fin des témoignages, les élèves ont pu exprimer leur solidarité avec les exilés, et leur regard à évolué : « J’ai beaucoup aimé cette intervention car cela m’a appris beaucoup de choses sur les conditions de vie des migrants. Cela m’a beaucoup intéressé car cela a changé la vision que j’avais sur eux. » « La conférence sur les migrants était très intéressante, en effet nous pouvons avoir une autre image de celle que nous donnent les médias. » « J’ai apprécié entendre les témoignages des migrants. Ça a changé ma vision à leur sujet. » « J’ai trouvé cette conférence très intéressante. Grâce aux témoignages, nous avons pu apprendre leur parcours ce qui est très touchant. Ma vision des choses a changé car nous n’avons pas ces témoignages à la télé. »

À la fin des séances, plusieurs élèves ont fait part de leur souhait de les aider, et de devenir à leur tour bénévoles. À travers ces rencontres, une idée est née : organiser des rencontres sportives entre les réfugiés et les lycéens, à la rentrée prochaine.

Un appel a aussi été lancé auprès des élèves, qui ont répondu présents avec une collecte riche en livres, dictionnaires et autres cahiers et fournitures scolaires au profit des personnes qui apprennent le français. Une chaîne de solidarité a été organisée par les lycéens pour apporter le fruit de leur collecte jusqu’aux voitures, exprimant ainsi leur satisfaction à contribuer à aider, par ce petit geste, les exilés de Calais et les réfugiés de Béthune dans leur étude du français.

Des moments pleins d’émotion et d’échanges constructifs sur la question des exilés entre l’équipe du Secours Catholique de Béthune, et des lycéens très attentifs et intéressés. Les deux parties se sont séparées avec la certitude de se revoir très bientôt pour l’organisation des rencontres sportives.

Merci à Marie-Andrée et à Malika pour leur implication dans ce projet qui vise au mieux vivre ensemble. Merci à tous les élèves et étudiants pour leur écoute, leur attention, leur générosité, leur respect face à nos amis exilés qui ont risqué leur vie pour fuir la guerre, la dictature… Merci à nos amis Ahmad, Hafiz, Kamal et Omer pour leurs témoignages, leur sourire et leur volonté de s’en sortir.

Said Belkadi, bénévole

Imprimer cette page

Faites un don en ligne